Page web du magasin Antiquités Tréanton


Le Télégramme

Janine Tréanton : « J'aime le bruit de la rue »


Janine Tréanton est probablement l'une des plus anciennes commerçantes de la rue. C'est en 1956 que son mari et elle-même, antiquaires, se sont installés rue de Paris. « A l'époque, on nous disait : il ne faut pas aller s'installer là-bas ! » Aujourd'hui, Janine Tréanton, 73 ans, toujours le coeur à l'ouvrage, ne regrette pas ce choix.

« C'est une rue qui vit. J'aime ce bruit de la rue qu'on entend constamment. Je ne pourrais pas m'en passer. Dans une ville, il faut que ça circule. Si ça circule, c'est qu'il reste du monde, c'est que la ville est en bonne santé ». La doyenne des commerçants regrette une seule chose : que la rue ne soit pas en sens unique. « On aurait pu le faire : un sens rue de Paris, un sens allée du Poan Ben. »

Toujours vaillante, Janine Tréanton assure qu'elle « travaillera jusqu'au bout. » « Je suis du matin au soir dans mon magasin ». Un magasin qu'elle qualifie de « ville dans la ville » : un entrepot de trois niveaux d'environ 2.500 m2, où des centaines de meubles de toutes les époques attirent « des visiteurs de la France entière. »

En quarante années, Janine Tréanton, aidée par sa fille Donatienne, a fait de ces locaux du 40, rue de Paris, un immense espace de plus de 2.000 m2 consacré aux meubles anciens.


[Retour résumé]

Page web du magasin Antiquités Tréanton